Nos Météores : fictions atmosphériques

« Nos météores : fictions atmosphériques » est un cycle d’expositions, de rencontres et d’ateliers de création sur les enjeux des débris spatiaux à travers la pollution de l’espace et de l’atmosphère. La première manifestation artistique a lieu du 17 Janvier au 22 Février 2020 à la galerie Césaria Evora d’Evry-Courcouronnes (91) Face au bâtiment Maupertuis de l’université. Vernissage le jeudi 16 janvier à 18h avec une performance sonore de nicolas Montgermont.

Nos Météores est un cycle d’expositions Art-Science sur le thème des Exo-climats proposé par Marie-julie Bourgeois et Barthélémy Antoine-Loeff en résidence artistique avec SIANA à Evry en 2019-2020. Ce projet de recherche regroupe des objectifs pluridisciplinaires autour de fictions à travers un ensemble d’installations conçues par les artistes s’inscrivant dans le réseau Exo-planète Terre.

Le météoroïde est un corps en désintégration générant un phénomène lumineux appelé Météore. Aristote définie les phénomènes atmosphériques en classifiant les météores (du Grec metéōros – μετέωρος – ce qui est en haut) : hydrométéores, électrométéores, lithométéores et photométéores. Les météores peuvent être d’origine extra-terrestre, terrestre ou humaines. Les vitesses de rentrée des météores dans l’atmosphère vont de quelques km/s à 47 km/s pour les objets d’origine humaine et peuvent dépasser 70 km/s pour les météores. Le premier météore d’origine humaine a être rentré dans l’atmosphère après un séjour en orbite a été Spoutnik (1957). Le syndrome de Kessler est un scénario annoncé en 1978 par D. J. Kessler évoquant l’augmentation exponentielle des débris spatiaux suite aux collisions en orbite et sans gravité.

Tiangong I

La station chinoise Tiangong I est devenue hors de contrôle en 2016, en 2018 elle a été désorbitée sans possibilité de prédiction du lieu et du moment de sa chute. Elle est tombée au large de Maupiti (position approximative 13,6°S 195,7°E à environ 780 km à l’est de l’archipel des Samoa) vers 0h15 heure UTC le 2 avril 2018.

Site de suivi et d’observation des débris spatiaux : http://www.satflare.com/
Site d’observation de satellites : http://www.satview.org/?sat_id=37820U
https://www.n2yo.com/satellite/?s=37820
https://www.virtualtelescope.eu/webtv/
Site de l’ESA sur la prédiction de la chute : http://blogs.esa.int/rocketscience/2018/03/26/tiangong-1-reentry-updates/
ESA space debris office : http://www.esa.int/Safety_Security/Space_Debris

Rentrée de Tiangong-1 image de l’ESA (European Space Agency)
Vidéo youtube montrant la chute de la station Tiangong I. Ces images semblent être un trucage extrait d’un film.

Tiangong II

Tiangong II, la petite sœur de Tiangong I, a été lancée le 15/9/16 et elle a effectuée une rentrée contrôlée dans l’atmosphère le 19 Juillet 2019 au large du point némo, dans l’Océan Pacifique.

Vidéo embarquée de la chute de la station chinoise Tiangong II le 19 Juillet 2019
Une partie de la station Tiangong II a été retrouvée dans la ville de Yulin en Chine en 2016

Chute du véhicule spatial de la NASA Orion récupéré pour de prochaines missions (2014)

Débris spatiaux

Un débris spatial, dans le domaine de l’astronautique, est un objet artificiel circulant sur une orbite terrestre, amené là dans le cadre d’une mission spatiale, et qui n’est pas ou plus utilisé. Les débris spatiaux de grand taille comprennent les étages supérieurs des lanceurs spatiaux et les satellites artificiels ayant achevé leur mission. Mais la majorité des débris spatiaux résultent de l’explosion accidentelle d’engins spatiaux ou, phénomène récent, de leur collision.

Géo-ingénierie

La géo-ingénierie est l’ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat et l’environnement de la Terre et par extension d’une planète en première intention et à grande échelle. L’objectif est généralement correctif, plus que préventif.

En 2020 la société Japonaise ALE propose de créer des étoiles filantes artificielles :
https://www.francetvinfo.fr/sciences/espace/en-2020-cette-start-up-japonaise-proposera-des-etoiles-filantesa-la-demande_2857475.html
Localisation du « point de Nemo », une zone dans le Pacifique où plusieurs centaines d’engins spatiaux ont déjà sombré. Les restes de Tiangong-1 ont plongé non loin de cette région très large. © AlainBommenel, AFP

NOS MÉTÉORES II : Fictions atmosphériques

Comment la perception d’exo-climats peut changer la perception et la compréhension de notre environnement et comment les fictions y participent?


Équipe

Projet présenté par SIANA : www.siana.eu
Un projet des artistes en résidence :
Marie-Julie Bourgeois : www.mariejuliebourgeois.fr
& Barthélémy Antoine-Lœff : https://ibal.tv

Exposition présentée à la Galerie Césaria Evora d’Evry-Courcouronnes gérée par Stephanie Cardon située au cœur de l’Université d’Evry.
Équipe de montage et production : l’équipe Siana, Marie Koch (production & régie), Nina Charrié (décor), Antoine Meissonier (régie générale) ainsi que les bénévoles (Marwa, Jiou, Brandon, Sandrine, Marie, Marion)


Partenaires


Contact

SIANA
C/O ENSIIE
Square de la résistance
EVRY, 91000

Rencontres croisées

Les jeudi 23 Janvier et 6 Février 2020
Université d’Evry Val d’Essonne

Les « rencontres croisées » invitent des artistes et des scientifiques autour de sujets de société.


Évenement

Programme

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer